La fresque de la biodiversité

La “biodiv”, c’est sérieux

Si vous suivez notre actualité, vous savez que nous sommes des adeptes des fresques. La Fresque du climat, que nous animons tous les mois. Et la fresque du numérique que nous avons suivie et à laquelle nous nous sommes récemment formés. De nombreux ateliers inspirés de ce format ludique et pédagogique prolifèrent et nous cherchions le sujet suivant auquel nous former et nous sensibiliser.

Sous les conseils de Lan Anh, notre inspiratrice en chef, nous avons opté pour la fresque de la biodiversité. Et bien nous en a pris ! Créé par Geraldine et Geoffrey-Edouard Vuillier en collaboration avec Deloitte, cet atelier est une plongée de 3 heures dans l’univers merveilleux du vivant. On y croise des raies chauves souris, des chevêches d’Athéna et des écrevisses de Louisiane !

Les travaux scientifiques de l’IPBES

La “biodiv” est, avec le climat, l’autre grande cause environnementale de ce siècle. L’érosion de la biodiversité sur Terre est si importante que de nombreux scientifiques considèrent que nous vivons actuellement la sixième extinction de masse du vivant. Pour Aurélien Barrau (un autre de nos grands inspirateurs), cette question est plus grave et plus urgente encore que celle du réchauffement climatique. Point commun : elles sont toutes les deux dues aux activités humaines. 

La fresque de la biodiversité est un atelier qui s’appuie sur les travaux scientifiques de l’IPBES (Intergovernmental Science-Policy Platform on Biodiversity and Ecosystem Services) et a pour vocation de les rendre accessibles au grand public. Il permet de comprendre, sous un format ludique, collaboratif et créatif, les piliers du fonctionnement de la biodiversité terrestre. Et il met en lumière le lien entre les activités humaines et l’érosion de la biodiversité et ses nombreuses conséquences.

On y reprend les bases : la diversité des espèces et de la génétique, le vivant et le non vivant, qu’est ce qu’un écosystème ? 

On y découvre les nombreux services que nous rend la biodiversité au quotidien : nourriture, matières premières, pharmacopée. Mais aussi la régulation de l’eau, des sols, la pollinisation, la photosynthèse. Sans oublier les services immatériels tels que l’émerveillement… Ces services, dits éco-systémiques, sont la clé de voute du vivant.

Enfin, on y comprend la façon dont les activités humaines sont responsables de l’érosion de la biodiversité et de la dégradation de ces services en détruisant les équilibres subtils des écosystèmes.

Les conséquences funestes et la destruction de masse du vivant  ne sont pas éludées. Mais l’espoir et les solutions existent, elles sont nombreuses. Et on en ressort avec une folle envie de se reconnecter au vivant dans toute sa diversité. Et d’agir !

Agir et sensibiliser

On ne peut agir correctement sur les choses que si l’on en a une bonne compréhension. Et la biodiv est un sujet particulièrement riche et complexe. C’est en cela que des ateliers tels que la fresque de la biodiversité sont indispensables : apprendre, comprendre, sensibiliser. Aurions nous été capables de citer les 5 causes de l’érosion de la biodiversité avant l’atelier ? Certainement pas. Et vous ? sauriez vous citer les 5 dans l’ordre ?

Allez on vous aide (et on vous tease) : le réchauffement climatique en fait partie, mais n’est pas la principale.
Et la première cause de l’érosion de la biodiversité est la destruction des habitats. Pour le reste (et bien plus encore) il vous faudra aller participer à l’atelier. A l’issue, vous aurez une compréhension plus fine du sujet, des pointeurs vers des ressources pour approfondir vos connaissances et des actions concrètes à mettre en œuvre pour amorcer le changement.

Ok, me direz vous ! Mais quel rapport entre la “biodiv” et le numérique ? Le métier d’ESN ? Et Aepsilon ?

Chez Aepsilon, nous croyons fermement dans la responsabilité des entreprises. Nous sommes convaincus que la transition sociale et écologique (la révolution dirait Aurélien Barrau) est l’affaire de tous. Que les entreprises et le monde professionnel ont un rôle majeur à jouer. C’est pour cette raison que nous nous engageons. La sensibilisation de notre écosystème sur tous les sujets qui nous mobilisent fait partie de ces engagements.

Alors oui, on recommande à fond la fresque de la biodiversité ! Plongez y, vous en ressortirez transformés.

Photo: Sense Atelier

Nous contacter
Postuler